Observatoire du médicament, des dispositifs médicaux et de l'innovation thérapeutique

Actualités

Mise à jour des critères limitant la pose de TAVI à certains établissements de santé

L'arrêté du 28 mars 2019 redéfinit les critères nécessaires aux établissements de santé souhaitant poser des bioprothèses valvulaires aortiques par voie percutanée (TAVI).

Glossaire
Par rapport à l'arrêté précédent (3 juillet 2012), les établissements de santé doivent désormais :
  • Justifier de la réalisation de plus de 200 actes de chirurgie valvulaire par an au lieu de 200 remplacements valvulaires aortiques chirurgicaux sur les 12 mois précédant la pose de TAVI ;
  • Réaliser au moins 100 implantations de TAVI sur 12 mois (pour les centres ayant au moins 2 ans d'expérience de poses de TAVI) au lieu de 24.
Concernant la réunion de concertation pluridisciplinaire, il est précisé que :
  • Les scores de risque opératoire du patient, ses comorbidités et la balance bénéfices/risque entre les techniques chirurgicales et transcathéter doivent être pris en compte ;
  • Une évaluation gériatrique standardisée systématique pour tout patient de 80 ans et plus est recommandée.
L'arrêté rappelle également que les établissements de santé doivent mettre en place des modalités de suivi des poses de TAVI impliquant l'envoi exhaustif des données requises (indication, type de valve, voie d'abord, tenue de la RCP, données de suivi) aux OMEDIT. La prise en charge par l'Assurance Maladie est conditionnée à l'envoi exhaustif de ces données cliniques.

Pour télécharger l'arrêté du 28 mars 2019, cliquez ici.
Retour aux actualités
Agenda
Cancer et personne âgée
Formation Sécurisation du circuit des produits de santé
Newsletter