Contenu du cours
Lisez-moi
0/1
Quiz – Evaluation des connaissances acquises avec le e-learning
0/1
Les intoxications

Les PSM 1 sont dotés de 2 malles antidotes. Une malle permet de prendre en charge 15 blessés. Ils sont enregistrés et listés dans le logiciel SIGESSE.

Les antidotes permettent de répondre de façon précoce aux intoxications d’origines malveillantes ou accidentelles.

Antidote Indication
Atropine injectable

Intoxication par anticholinestérasique :

–          Organophosphorés insecticides dont malathion, gaz sarin

–          Carbamates

Intoxication par un champignon responsable d’un syndrome cholinergique.

Ferricyanure Ferrique gélule ou Bleu de Prusse (Radiogardase®) Contaminations internes connues ou suspectées au césium ou thallium radioactifs ou non radioactifs.
Hydroxycobalamine injectable (Cyanokit®) Intoxications aiguës (ou suspicions d’intoxication) par l’acide cyanhydrique et ses dérivés (fumées d’incendies) A administrer rapidement sur les lieux mêmes du sinistre après prélèvement sanguin pour dosage des cyanures.
Iodure de potassium comprimé Prévention de l’accumulation d’iode radioactif au niveau de la thyroïde en cas de possibilité de contamination par des radioéléments émis accidentellement par une installation nucléaire
Pentetate de calcium trisodique (CA-DTPA) Contaminations pulmonaires par les radionucléides des éléments suivants : le plutonium, l’américium, le curium, le fer et le cobalt, pour favoriser leur élimination. Ce médicament est également utilisé par voie intraveineuse dans un but thérapeutique en cas d’autres voies de pénétration ou d’incorporation
Pralidoxime injectable (Contrathion®) Intoxication par les dérivés organophosphorés anticholinestérasiques.
Succimer gélule (Succicaptal®)

Intoxication métaux lourds

– mercure

– plomb

Aucun fichier joint trouvé
Aucun fichier joint trouvé